08 septembre 2014

Le Diallertest (Test pour les allergies ou intolérances au lait de vache)

Diallertest

Diallertest® est un patch non invasif de diagnostic d’allergie adapté aux nouveau-nés, aux enfants et aux adultes, et aussi aux nouveau-nés prématurés. Conçu pour le diagnostic in vivo de l’allergie au lait de vache, Diallertest® Lait est le premier produit de la gamme Diallertest® de DBV, à avoir été commercialisé. D’autres produits Diallertest®sont en cours de développement pour le diagnostic d’autres allergies alimentaires, notamment les allergies au blé et au soja.

Le kit Diallertest® contient deux applicateurs : l’un contient le patch-test avec l’allergène (Test), tel que l’allergène du lait de vache, l’autre contient un patch-test vide de contrôle (Contrôle). Le système d’application innovant permet d’appliquer facilement VIASKIN® sans aucun risque de mauvaise manipulation.

diallertest

Mode d'emploi

Les deux patchs (Test et Contrôle) sont appliqués directement et sans douleur au niveau de la région supérieure du dos de l’enfant – la zone de l’épaule présentant de nombreuses cellules réactives. Ils sont appliqués soit au cabinet médical soit à la maison par un membre de la famille. Les patchs doivent être retirés 48 heures après par un membre de la famille de l’enfant. Après un délai de 24 heures supplémentaires, le médecin peut examiner le dos de l’enfant pour lire les résultats. Le test diagnostic est une lecture comparée des réactions cutanées issues de l’application du Contrôle et de celle du Test actif contenant l’allergène.

diallertest-milk

Test positif (allergie confirmée)

La réaction cutanée est nettement plus importante (rougeur, induration, réaction eczémateuse, ..) du côté du Test contenant l’allergène que du côté du Contrôle.

05_07_10

private-category-2013-07_00-14-img

Test négatif

La peau ne présente aucun signe de réaction visible ou bien elle présente des signes légers (rougeur, par exemple) identiques pour le Test et le Contrôle.



! Ce qu'il faut savoir !

Tout comme les autres tests sur les allergies ou intolérances, ces tests ne sont pas fiables tant que le système immunitaire n'est pas mature.
C'est à dire jamais avant 4 ans.
Ce qui veut dire qu'on test peut être négatif, mais il peut être "faux négatif"
Ce qui veut dire qu'il faut se fier sur la clinique, les symptômes.
Le meilleur test est une éviction de l'allergène, si les symptômes disparaissent = positif

Le Diallertest par exemple a une marche d'erreur de 40%
40 % de FAUX-négatif !
Ce n'est pas négligeable
Surtout que les médecins et spécialistes s'arrêtent parfois à la lecture de ces tests...

Sachez qu'avant l'âge de 4 à 6 ans, le plus fiable est de faire une éviction devant des symptômes plus parlant qu'un test (peu fiable).

 

[ Edit septembre 2016]

Le diallertest n'est plus fabriqué (tout du moins en France) depuis juillet 2016......

Posté par allergie et rgo à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 février 2014

Les tests

Il existe différentes sortes de tests pour dépister les allergies.

- Les tests par patch.

- Les pricks tests.

- Les prises de sang.

- L'éviction.

 

Les tests par patch

Ce sont des tests cutanés. Il s'agit d'appliquer 2 patchs sur la peau de la personne suspectée d'allergie, un avec l'allergène en question, l'autre est appelé "témoin" car il ne contient que la colle nécessaire à sa mise à place. De manière générale, on laisse ces patchs 48h en place, et on lit le résultat 24h après. On peut faire la lecture soi-même, mais il est préférable de laisser le soin de l'interprétation à un médecin.

En pharmacie, on trouve en vente libre ces tests pour les PLV. Il est possible de tester d'autres allergènes par ce même moyen, un allergologue est tout à fait capable de faire des patchs "maison", pour les oeufs, le gluten, ou tout autre élément suspecté, alimentaire ou non.

Les pricks tests

Ils consistent à placer sur la peau, qui est ensuite griffée, un extrait d’un aliment spécifique pour observer les réactions de démangeaisons et de gonflements.

Beaucoup d'allergologues préfèrent utiliser des extraits d'aliments frais : ceci est valable pour l'œuf, le lait de vache, la moutarde, les poissons. Deux méthodologies existent : « Prick classique » où l'on dépose une goutte d'extrait sur la peau puis on pique à travers, ou « Prick to Prick » où l'on pique l'aliment puis on pique la peau.

Les prises de sang

Avec une prise de sang, on peut aller voir dans le sang, le taux d'Immunoglobulines E (ou IgE). Le médecin choisira de dépister les IgE globales ou spécifiques de chaque allergènes suspectés.

Il sera important de garder à l'esprit que le taux d'IgE mesuré n'est pas forcément proportionnel aux symptômes observés. Il n'est pas rare en effet d'observé des taux haut d'IgE alors que le patient ne se savait pas allergique, voire n'a pas de symptôme, et des taux bas, voire en dessous du seuil allergique alors que le patient est vraiment gêné par la consommation d'un aliment.

Dans tous les cas, quelque soit le test employé, et quelque soit le résultat, il convient avant tout de s'intéresser à la clinique du patient.

Malheureusement, aucun ne ces tests n'est fiable à 100%, surtout chez le jeune enfant dont le système immunitaire n'est pas stable.
Les patchs ont une fiabilité autour de 60%, beaucoup d'allergologues considèrent que les prick test sont fiables autour de 5 ans, et pour la prise de sang, ça serait autour de 6 ans. Cependant il est tout à fait possible de tester un nourrisson, et ce dès la naissance. Il n'y a pas d'âge pour prendre rendez-vous chez un spécialiste, même si nombre d'entre eux préfèrent tester les "grands".

L'éviction

Il s'agit d'éliminer de son alimentation l'allergène suspecté. L'éviction doit être plus ou moins longue selon l'aliment que l'on veut testé (par exemple pour les PLV, il faut le faire au minimum un mois.)
S'il s'agit du seul traitement en cas d'allergie reconnu, c'est aussi le seul test fiable à 100%, mais il convient toutefois de bien se renseigner sur la marche à suivre et de se faire conseiller afin de ne pas provoquer de carences, ou risquer d'introduire des nouveaux aliments qui pourraient engendrer une allergie croisée.

Nombre de mamans ont dû avoir recours à l'éviction pour être prise au sérieux par le corps médical. Ne vous lancez pas dans une éviction seule! Faites vous conseillez par un professionnel ou par d'autres mamans faisant le même régime.

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Allergie_alimentaire#Patch_test
http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/635-bilan-allergique-tests-cutanes#les-patch-tests
Mes pérégrinations sur internet, et mes discussions avec les médecins consultés.

 

Posté par punkie à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]