13 février 2014

Recette : Potée de pommes de terre et carotte SANS : gluten, oeuf, plv

Préparation 20min
Cuisson 20min
4 personnes

Ingrédients :
- 4 grosses pommes de terre
- huile d'olive
- 8 carottes
- persil haché
- sel et poivre

Laver les pommes de terre, les éplucher et les couper en tranches
Les faire cuire 20min dans l'eau bouillante salée
Éplucher les carottes et les couper en rondelles
Les faire cuise 15min dans l'eau bouillante salée
Égoutter les pommes de terre et les carottes
Les mélanger dans une casserole avec un peu d'huile d'olive
Saler et poivrer
Réchauffer à feu doux
Saupoudrer de persil haché

 

Source : Vivre sans Lactose de Murielle Toussaint

Posté par allergie et rgo à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 février 2014

Recette : Gratin de pommes de terre et légumes SANS : gluten, oeuf, plv

Préparation : 25 min
Cuisson : 1h30
4 personnes

Ingrédients :
- 500gr pomme de terre
- 4 tomates coupées en rondelle
- 3 blanc de poireaux coupés en rondelles
- 4 gousses d'ail écrasées- huile d'olive
- 2 oignons
- brins de romarins frais écrasés
- 30 cl de bouillon de légumes
- sel et poivre

Préchauffer four 180°
Éplucher les PDT, les couper en rondelle et les précuire 5 min dans l'eau bouillantes légèrement salée.
Couper les oignons en morceaux et les faire revenir dans l'huile d'olive
Égoutter les PDT et les ranger en couche dans un plat à four graissé avec les poireaux, les tomates et les oignons.
Parsemer chaque couche de romarin et terminer par une couche de PDT
Ajouter ail au bouillonSaler et poivrer
Verser sur les légumesBadigeonner le dessus d'huile d'olive
Faire cuire 1h30 au four de sorte que le dessus des PDT soit croustillant et légèrement doré

 

Source : Vivre sans Lactose de Murielle Toussaint

Posté par allergie et rgo à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Recette : Lasagnes aux légumes SANS : oeuf, plv AVEC : gluten

Préparation + Cuisson : 1h30

4 personnes

Ingrédients :
- 400gr de lasagnes
 - 175g de petit pois
- 4 blancs de poireaux
 - 4 tomates allongées
- 3 carottes
- 175gr de haricots verts
- 1 branche de céleri
- 3 c. à soupe de basilic haché
- huile d’olive
- 40 cl de crème soja (voir N.B)
- poivre, sel
(- 50gr de pecorino romano râpé*)

Peler les tomates et les couper en morceaux
Éplucher les carottes et les couper en rondelles
Couper les haricots verts et le céleri en morceaux
Couper les blancs de poireaux en tronçons
Faire étuver les légumes dans l'huile d'olive à feu doux et à couvert pendant 15min
Saler et poivrer
Ôter les couvercle et faire évaporer un peu de jus de cuisson pendant 5 min
Ajouter la moitié de la crème de soja et mélanger
Dans un plat huilé, étaler 1 couche de lasagne, 1 couche de légumes et saupoudre de basilic
Renouveler l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients
Recouvrer le tout de crème de soja et de pecorino râpé* Cuire 30 min à 180°

N.B : Vous pouvez remplacer le soja (risque d'allergie croisée) avec une autre crême végétale (attention, l'avoine contient du gluten)
* Pecorino romano : à éviter en début de régime d'éviction pendant au moins 4 semaines ! Risque d'allergie croisée au lait de brebis !

Attention : vérifier que votre pâte à lasagne ne contient ni oeuf (si allergie aussi), ni plv.
Source : Vivre sans Lactose de Murielle Toussaint

Posté par allergie et rgo à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 février 2014

Où trouver du calcium dans notre alimentation ?

Les autres aliments riches en calcium ?
Contrairement à une idée reçue, le lait et les produits laitiers ne sont pas les seuls à apporter du calcium.
D’ailleurs, il faut savoir que le calcium du lait n’est pas totalement absorbé lors de la digestion.
A titre d’exemple, alors qu’un verre de lait contient 300 mg de calcium, l’organisme n’en absorbe que 90 mg.
Notre organisme puise donc le calcium qui lui est nécessaire dans de nombreux autres aliments.

Autrement dit, les personnes qui ne consomment pas suffisamment de produits laitiers ont une raison supplémentaire de diversifier leur alimentation !

Petite revue des aliments les plus riches en calcium :
Lait de vache : 113 mg / 100 g
Algue wakamé : 1300 mg / 100 g
Parmesan : 1.200 mg / 100 g
Sardines en boîte : 400 mg / 100 g
Tofu : 350 mg / 100 g
Lait de chèvre : 325 mg / 100 g
Persil : 250 mg / 100 g
Amandes : 250 mg / 100 g
Epinards : 168 mg / 100 g
Cresson : 210 mg / 100 g
Chèvre sec : 200 mg / 100 g
Farine de soja : 154 mg / 100 g
Chocolat : 105 mg / 100 g
Brocolis : 76 mg / 100 g
Haricots blancs cuits : 60 mg / 100 g
Viandes et poissons : 10 à 40 mg / 100 g
Figues sèches : 64 mg / 100 g
Haricots verts : 60 mg / 100 g
Orange : 52 mg / 100 g

Eaux
Hépar : 555 mg / l
Courmayeur : 553 mg / l
Contrex : 550 mg / l
Vittel
Badois

En pratique, buvez beaucoup d’eau.
Certaines eaux minérales sont très riches en calcium.

Ensuite, pensez à consommer régulièrement :
- Du poisson : sardines en boîte ou fraîches, du merlu, des anchois, du hareng, maquereau…
- Des féculents : comme des pois cassés, haricot rouge
- Des légumes : chou, persil, cresson, épinards, blettes, fenouil, brocolis, salsifis, choux rouge, artichauts
- Des fruit : orange, clémentine, kiwi, pomme, poire...
- Des fruits secs
- Des graines de sésame

Quels sont les apports nutritionnels recommandés en calcium ?
Enfants : 800 mg / jour
Adolescents : 1.200 mg / jour
Adultes : 800 mg à 1000 mg / jour
Seniors : 1.200 mg / jour
Femmes enceintes : 1.000 à 1.200 mg / jour

La vitamine D, l’alliée indispensable du calcium
Consommer du calcium n’est pas suffisant.
Il est aussi nécessaire d’apporter à l’organisme de la vitamine D, une vitamine qui contribue à la bonne absorption intestinale du calcium et à la minéralisation des os.
Une partie de celle-ci est fabriquée par l’organisme, au niveau de la peau lorsque nous nous exposons quotidiennement au soleil.
Une autre partie est apportée par l’alimentation : jaune d’œuf, beurre, saumon, huile de poisson…  

Attention, l’alcool, le tabac, le sel et l’excès de protéines animales ont un effet négatif sur la vitamine D et réduisent ainsi l’absorption du calcium.

On retiendra qu’à défaut de lait et de produits laitiers, une alimentation très variée s’impose pour avoir son quota de calcium.

Le calcium est un pré-requis pour notre squelette, mais l’activité physique, à tout âge, est aussi indispensable pour maintenir nos os en bonne santé et les renforcer.

Toute la vérité sur le calcium par Julie Brière

Craignez-vous de manquer de calcium au point de vous forcer à consommer des produits laitiers, des aliments enrichis ou même des suppléments ?
Avez-vous peur de l'ostéoporose ?
Une paranoïa concernant le calcium traverse l'Amérique, créée en grande partie par l'industrie laitière.
Il est temps de crever ce ballon et de retomber sur le plancher... des vaches.

Qui ne sait pas que le calcium est bon pour les os et les dents ?
Même les enfants l'apprennent très tôt à l'école.
Mais qui sait que le magnésium est autant sinon plus important que le calcium pour les os et le système nerveux ?
Et qui connaît les aliments qui en contiennent?

Voilà un exemple parmi tant d'autres du manque d'information qui sévit chez nous au sujet de nos besoins réels en minéraux et de leurs sources alimentaires.
En fait, c'est comme si toute cette question était biaisée au profit du seul calcium.
L'industrie fort lucrative du lait, tant au Canada qu'aux États-Unis, y est pour beaucoup.
Il faut même se méfier des recommandations formulées par les autorités!
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme en effet qu'il suffit de 400 à 500 mg de calcium par jour, tandis que les recommandations canadiennes, qui étaient déjà de 700 mg il y a quelques années, préconisent maintenant 1 200 mg par jour!

Les producteurs de lait investissent beaucoup d'argent pour nous faire « triper lait ».
Impossible de manquer les affiches, logos, commerciaux, commandites d'émissions et d'événements sportifs, pages complètes dans les magazines...
Ils vendent même des disques!
Nous sommes littéralement envahis.
Pourtant, à une époque pas si lointaine, le lait était réservé aux enfants.
Or, après la Deuxième Guerre mondiale, l'industrie laitière s'est mise à utiliser les G.I. de l'armée américaine pour attirer le consommateur adulte et mousser ses ventes.
Boire du lait est alors devenu synonyme de force et de santé à tout âge. Ça ne s'est pas arrêté depuis.

S'il n'y avait pas autant de publicité consacrée au lait et au calcium qu'il contient, s'en soucierait-on autant?
Rien n'est moins sûr. Par ailleurs, de plus en plus de gens s'aperçoivent que les produits laitiers ne leur conviennent pas et plusieurs thérapeutes recommandent même à leurs clients d'en réduire leur consommation.
Après tout, une partie importante des humains de la planète n'a jamais bu une goutte de lait de vache et ne s'en porte pas plus mal...

Sources :
http://www.e-sante.fr/en-dehors-lait-produits-laitiers-ou-trouver-sa-dose-calcium/actualite/572
http://www.notretemps.com/sante/osteoporose-alimentation-calcium-prevention,i4539
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/ArticleInteret.aspx?doc=calcium_briere_j_2002_ps
http://www.crocmonbio.com/blog/2013/12/22/ou-trouver-du-calcium-dans-son-alimentation.html

repas_01

Posté par allergie et rgo à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Livres conseillés sur allergies P.L.V

Voici 2 livres que je conseille, petit format, facile à lire, plein de conseils.

- Vivre sans lactose de Murielle Toussaint des éditions Jouvence
Plaisir de cuisiner sain au quotidien

De plus en plus de personnes doivent - ou veulent - supprimer de leur alimentation quotidienne le lait et tous les produits laitiers : allergie au lactose, intolérance alimentaire, gestion du cholestérol ou simplement recherche d'une alimentation plus saine. Mais cette restriction ne doit pas faire renoncer aux plaisirs de la cuisine. C'est justement la démarche de Murielle Toussaint, qui vous propose ici de nombreuses recettes agréables et faciles à réaliser. Elles vous étonneront comme elles étonneront vos invités... et vous permettront d'avoir une alimentation saine au quotidien. Le lait et les produits laitiers se retrouvent dans bien des aliments... A vous de les "chasser" sur les étiquettes, de savoir les remplacer par d'autres aliments, mais aussi de savoir les substituer pour conserver le plaisir du goût.

95 pages
Prix: environ EUR 4,70

On peut le trouver ici

- Lait de vache : Blancheur trompeuse de Anne Laroche de Rosa des éditions Jouvence
Méfiez vous des faux amis

Le lait de vache, destiné au veau qui grossit d'un kilogramme par jour pendant six mois, est-il adapté au bébé et à l'homme, seul mammifère à se nourrir du lait d'une autre espèce ? De nombreuses recherches ont conduit médecins, hygiénistes et chercheurs à soupçonner la nocivité du lait de vache et à le considérer comme un aliment non spécifique à l'homme, responsable de nombreuses pathologies. Cette idée renverse ce que la médecine croyait savoir, heurte nos croyances et notre relation affective au lait et rend difficile un nouveau regard sur cet aliment et les changements alimentaires qui en découlent. Mais pour beaucoup la santé est à ce prix.

91 pages
Prix : environ EUR 4.70

On peut le trouver ici

Posté par allergie et rgo à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Livres conseillés sur l'allaitement

Dans ce livre, les bases de l'allaitement, très facile à lire, bien expliqué, clair pour celles qui seraient effrayés par un plus gros bouquins. Mais pour aller plus loin dans la réussite de l'allaitement, voir livre suivant.

- L'allaitement maternel : La voie lactée de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau des éditions Jouvences

Claude Suzanne Didierjean-Jouveau s'intéresse depuis plus de trente ans à la naissance, l'allaitement et tout ce qui touche la parentalité.
Elle est rédactrice en chef de la revue de La Leche League France Allaiter aujourd'hui, et a écrit plusieurs livres sur l'allaitement et le maternage, notamment l'Anthologie de l'allaitement maternel, Porter bébé, Partager le sommeil de son enfant et Ne pleure plus bébé.

La question :
Pourquoi l'allaitement fait-il vraiment la différence pour la santé de la mère et de l'enfant et comment faire pour que ça marche ?
La réponse :
Contrairement à ce que l'on peut entendre parfois, promouvoir l'allaitement exclusif au sein les premiers mois de la vie de l'enfant n'est pas un retour au passé. Il s'agit au contraire d'une démarche radicalement neuve, susceptible de donner aux femmes une formidable confiance en leurs capacités, tout en créant une nouvelle génération de bébés plus épanouis et plus en santé.

96 pages
Prix : Environ 1 € sur certains sites
On peut le trouver ici en 1€ et 4.70€
 

------------------------------------------------------

La bible en matière d'allaitement, un ouvrage complet, des témoignages de maman, bourré d'astuces, de théorie, d'études. Pas que sur l'allaitement, ce livre parle aussi autour de cela, du maternage notamment. (Cf les Valeurs de L.L.L*)

- L'art de l'allaitement maternel de La Leche League des éditions Pocket
Les clés d'un allaitement heureux

L'allaitement n'a jamais été aussi tendance. Et pour cause : recommandé par l'Organisation Mondiale de la Santé et le
ministère de la Santé, l'allaitement est, d'après les recherches scientifiques, bon aussi bien pour bébé que pour maman. Ce guide écrit, lu et approuvé par des générations de mamans, apporte une réponse claire à chacune de vos questions.

596 pages
Prix : EUR 7,98
On peut le trouver ici

*L.L.L : est une association d'information et de soutien au service des mères qui allaitent. Affiliée à la Leche League Internationale, une ONG membre consultante de l'UNICEF, qui travaille avec l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et qui est présente dans plus de 70 pays.

LLL

Posté par allergie et rgo à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 février 2014

Recette : Mi-cuit express au chocolat SANS : plv

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 10 minutes

Ingrédients :
- Chocolat noir : 100g*
- Farine de blé : 30g
- Huile de tournesol : 80g
- Oeufs : 2
- Sucre en poudre : 60g

Dessert très rapide et très facile à préparer à déguster chaud, tiède ou froid selon votre préférence.

Détails de la recette Mi-cuit express au chocolat :
Faire fondre le chocolat dans une casserole ou une poêle.
Pendant ce temps, battre les oeufs entiers avec le sucre en poudre jusqu'à ce que la pâte fasse le ruban.
Ajouter la farine délicatement pour ne pas faire retomber la pâte.
Une fois le chocolat fondue, ajouter l'huile et mélanger pour obtenir une texture lisse.
Ajouter délicatement le chocolat à la pâte à l'aide d'une spatule.
Répartir la pâte dans 4 ramequins. Et enfournez au four traditionnel à 200° pendant 10 minutes.

A déguster chaud, tiède ou froid selon votre préférence.

* Regardez bien les étiquettes des tablettes de chocolat, qu'elle ne contiennent pas de P.L.V

Sources : Recettes sans PLV

Micuit2 allergieetrgo

Posté par allergie et rgo à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2014

Les tests

Il existe différentes sortes de tests pour dépister les allergies.

- Les tests par patch.

- Les pricks tests.

- Les prises de sang.

- L'éviction.

 

Les tests par patch

Ce sont des tests cutanés. Il s'agit d'appliquer 2 patchs sur la peau de la personne suspectée d'allergie, un avec l'allergène en question, l'autre est appelé "témoin" car il ne contient que la colle nécessaire à sa mise à place. De manière générale, on laisse ces patchs 48h en place, et on lit le résultat 24h après. On peut faire la lecture soi-même, mais il est préférable de laisser le soin de l'interprétation à un médecin.

En pharmacie, on trouve en vente libre ces tests pour les PLV. Il est possible de tester d'autres allergènes par ce même moyen, un allergologue est tout à fait capable de faire des patchs "maison", pour les oeufs, le gluten, ou tout autre élément suspecté, alimentaire ou non.

Les pricks tests

Ils consistent à placer sur la peau, qui est ensuite griffée, un extrait d’un aliment spécifique pour observer les réactions de démangeaisons et de gonflements.

Beaucoup d'allergologues préfèrent utiliser des extraits d'aliments frais : ceci est valable pour l'œuf, le lait de vache, la moutarde, les poissons. Deux méthodologies existent : « Prick classique » où l'on dépose une goutte d'extrait sur la peau puis on pique à travers, ou « Prick to Prick » où l'on pique l'aliment puis on pique la peau.

Les prises de sang

Avec une prise de sang, on peut aller voir dans le sang, le taux d'Immunoglobulines E (ou IgE). Le médecin choisira de dépister les IgE globales ou spécifiques de chaque allergènes suspectés.

Il sera important de garder à l'esprit que le taux d'IgE mesuré n'est pas forcément proportionnel aux symptômes observés. Il n'est pas rare en effet d'observé des taux haut d'IgE alors que le patient ne se savait pas allergique, voire n'a pas de symptôme, et des taux bas, voire en dessous du seuil allergique alors que le patient est vraiment gêné par la consommation d'un aliment.

Dans tous les cas, quelque soit le test employé, et quelque soit le résultat, il convient avant tout de s'intéresser à la clinique du patient.

Malheureusement, aucun ne ces tests n'est fiable à 100%, surtout chez le jeune enfant dont le système immunitaire n'est pas stable.
Les patchs ont une fiabilité autour de 60%, beaucoup d'allergologues considèrent que les prick test sont fiables autour de 5 ans, et pour la prise de sang, ça serait autour de 6 ans. Cependant il est tout à fait possible de tester un nourrisson, et ce dès la naissance. Il n'y a pas d'âge pour prendre rendez-vous chez un spécialiste, même si nombre d'entre eux préfèrent tester les "grands".

L'éviction

Il s'agit d'éliminer de son alimentation l'allergène suspecté. L'éviction doit être plus ou moins longue selon l'aliment que l'on veut testé (par exemple pour les PLV, il faut le faire au minimum un mois.)
S'il s'agit du seul traitement en cas d'allergie reconnu, c'est aussi le seul test fiable à 100%, mais il convient toutefois de bien se renseigner sur la marche à suivre et de se faire conseiller afin de ne pas provoquer de carences, ou risquer d'introduire des nouveaux aliments qui pourraient engendrer une allergie croisée.

Nombre de mamans ont dû avoir recours à l'éviction pour être prise au sérieux par le corps médical. Ne vous lancez pas dans une éviction seule! Faites vous conseillez par un professionnel ou par d'autres mamans faisant le même régime.

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Allergie_alimentaire#Patch_test
http://sante-medecine.commentcamarche.net/faq/635-bilan-allergique-tests-cutanes#les-patch-tests
Mes pérégrinations sur internet, et mes discussions avec les médecins consultés.

 

Posté par punkie à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2014

Le régime sans Protéines de Lait de Vache

Guide de survie pour l'éviction des PLV de l'alimentation.

Pour les mamans qui ont un doute sur un intolérance où une allergie aux protéines de lait de vache (PLV) et qui se posent des questions sur le régime à suivre,
Depuis 28 mois que je fais le régime, j'ai créé un document récapitulatif des choses à savoir et à faire dans le cadre du régime sans P.L.V, qu’Élodie est venu étoffé au fil du temps et que nous mettons à jour.
Je vous le partage.
VirGinie

La 1ère chose à faire c'est de regarder les étiquettes des produits qu'on a à la maison.

Des PLV (Protéines de lait de vache) il y en a malheureusement partout...

Les protéines de lait de vache sont dissimulées dans pas mal de mots barbares comme :

- Albumine
- Beurre
- Crème
- Caséïne
- Caramel (s'il est précisé eau + sucre, c'est bon, on peut le consommer )
- Caséïnate
- Lactalbumine
- Lactoglobuline
- Fromage
- Poudre de lait
- Lactose
- Globuline
- Babeurre
- Lactoserum
- Yaourt
 -Graisse butyrique
- Protéines animales

Il faut aussi, dans un 1er temps ne plus consommer des produits à base de lait de :

- vache
- chèvre
- brebis
- jument
- Éviter les produits où il y a marqué "traces de lait, soja" ou "fabriquer dans une usine qui utilise du lait, soja"

Le lait de vache peut également se trouver sous l’appellation :

- galactose,
- lactosérum,
- ferments lactiques, E270 (acide lactique),
- E325 (lactate de sodium),
- E326 (lactate de potassium),
- E327 (lactate de calcium)
Pour ces derniers (les E), il sont issus lactose, mais rappelons que le lactose est contaminé par les PLV, il y a donc des traces de PLV dans le lactose et cela peut gêner les plus sensibles. Nous vous invitons donc dans un premier temps à les supprimer aussi. Vous pourrez essayer les réintroduire quand vous passerez à la phase 2 ( voir la suite de l'article. )

Faire le régime sur 1 mois minimum !

C'est important :

Car il faut environ 4 à 6 semaines pour que les protéines de lait de vache disparaissent de l'organisme, du bébé et de la maman, donc ne pas perdre espoir si rien ne change au bout d'une semaine ou 2.

Certaines mamans ont vu une amélioration bien avant 1 mois.

Par expérience pour ma fille et moi, ça a mis 11 jours pour un changement de comportement (moins de pleurs, moins de reflux et de colique), et ça à mis bien 4 semaines pour la disparition du reflux gastro œsophagien (de l’œsophagite) et des coliques et au bout d'1 mois et demi, ma fille s'est mise à faire de vrai siestes dans son lit et à dormir au moins 7 à 8h par nuit.
Chose qu'elle ne faisait pas car de 0 à 4 mois elle ne dormait que dans les bras ou au sein pendant la journée, et en tout 4h sur 24h.

Les aliments interdits sont :

- tous les desserts à base de lait : entremets, flan, crème, glace, yaourt, petit suisse
- fromage blanc
- tous les fromages (dans un 1er temps)
- tous les laits (de chèvre, vache, brebis, jument )
- ainsi que lait et yaourt au soja (dans un 1er temps aussi car il existe des allergies croisées avec le soja)
- le bœuf, génisse, veau (en cas d'allergie à la sérumalbumine bovine associée)
- jambon blanc 1er choix ou standard : jambon reconstitué avec lactose

- la charcuterie en général (saucisson, chorizo, boudin, pâté...)(souvent présence de lait, lactose ou PLV)
- le pain de mie, les biscottes où il y a du lait
- farines lactées biscuitées
- pâtisseries du commerce (les pâtissiers mettent beurre crème et lait dans leur gâteau, il vaut mieux se les faire soit même, en remplaçant le lait par du lait d'avoine ou amande, le beurre par des préparations à base de noisette ou de l'huile tout simplement)
- brioches, pain au lait, pain au chocolat
- biscuits contenant du lait
- purée du commerce, potages industriels (encore une fois, se les faire soi-même)
- chocolat au lait et blanc, caramel
- poudres chocolatées (Il existe le VanHouten 100% cacao qui est top)
- Les margarines, exceptées celles 100% végétales et sans soja (dans un premier temps)(Comme Fruit d'or sans lactose, boite bleue qui est aussi sans protéines de lait de vache)
- crème
- beurre
- mayonnaise du commerce

Possible à manger :

- viandes : agneau, porc, jambon blanc (attention à bien lire les étiquettes), volaille
- pain ordinaire et baguette (attention, demander confirmation à votre boulanger qu'il n'y ait pas de produits laitiers ni de traces, cela peut arriver)
- chocolat noir 100% cacao à croquer ou à cuire (attention aux traces de lait)
- VanHouten 100% cacao
- bonbons acidulés (les Haribos font souvent sans protéine de lait)
- huile végétale
- margarine Vitaquelle (garantie sans protéines de lait - en magasins diététiques)
- Margarine Fruit d'or sans lactose + fruit d'or 100% vegetale. 
- Tous les légumes (attention aux conserves de légumes toute prêtes, exemple certaines conserves de Ratatouille, lentilles contiennent des PLV)
- Tous les fruits
- Pomme de terre
- Riz et Pâtes (attention aux traces de lait et soja)
- Semoule (attention traces de lait et soja)
- Compotes de fruit
- Pour remplacer la crème fraiche, on peut utiliser des crèmes d'avoine ou d'amande ou noisette ou de riz, crème de coco, trouvable en magasion bio ou dans certains rayon bio des grandes surfaces.
N.B : (Privilégié lait de riz ou crème de riz, car le lait d'amande peut être aussi un allergène pour bébé et fausser le régime sans PLV)

Pour les Gâteaux :

- En général je les fais maison, avec du lait d'avoine ou d'amande ou de riz ou de noisette
- Il y a pas mal de recettes fort sympas sur internet sans beurre/sans lait
- Je fais des crêpes au lait d'amande par exemple (ma fille n'est pas allergique au lait d'amande), des gâteaux au chocolat avec le Van Houten
- Depuis un moment je fais des mi-cuit ou des sortes de brownie avec le chocolat : Noir Dessert d'Alter Eco
- Sinon il y a des boudoirs dans le commerce : Bonne Maman
- Des céréales aussi (pour le déjeuner par exemple) : Kellogg's par exemple ou il n'y a pas de trace de lait.
- Les Country Crips Chocolat noir de Jordans qui sont sans lait aussi
- Pour remplacer les yaourts, en magasin bio on trouve de crèmes à base de lait de riz/ avoine/ amande
- Compote de fruit

Quand on passe en éviction "test" parce qu'on suspecte une allergie aux protéines du lait de vache et que l'on arrête donc de consommer tous les aliments que nous venons de citer, il est important pendant le premier mois de ne rien introduire de nouveau comme aliment, afin de ne pas fausser l'éviction. Et oui, imaginez, vous arrêtez de consommer du lait de vache, mais introduisez le lait d'amande par exemple, votre bébé souffre toujours, et vous vous dites que ça ne vient pas donc pas des PLV, sauf que bien plus tard vous découvrez qu'il est allergique aux PLV ET à l'amande...

Attention aux produits de beauté et cosmétiques pour enfants, les PLV peuvent s'y glisser aussi.
Avant d’utiliser une crème pour adoucir la peau de votre enfant, avant de vous en mettre sur les mains pour lutter contre le vilain froid qui règne dehors, et avant de recouvrir vos lèvres de cette sublime couleur achetée hier, vérifiez la composition de ces produits.

Pour les cosmétiques, ne pas acheter quand la liste des ingrédients contient:

- Cream
- lac
- lactis proteinum
- milk
- yogurt
- casein caseinate
- lactis serum proteinum
- glycoprote ins
- lactalbumin
- lactoglobulin
- lactoferrin
- colostrum
- lactose
- hydrolyzed milk protein
- hydrolyzed protein

 

ATTENTION /i\

* Bien se renseigner sur la façon dont le boulanger travaille, parfois les boulangers peuvent utiliser la pâte à croissant non utilisée la veille comme levain pour le pain du jour.

Donc la baguette basique pourrait contenir des P.L.V

Si votre enfant réagit au pain de boulangerie, vous pouvez acheter du pain précuit en supermarché, où vous pouvez lire les étiquettes...

 

- Bien se renseigner aussi pour les fromages de vache et brebis, quand il vous sera possible d'en manger.

Il faut faire attention, un producteur m'a dit qu'ils coupaient souvent les fromages avec du lait de vache, car il suffit qu'il y est 30 ou 40% de brebis ou chèvre dans le fromage pour qu'il y est l’appellation "100% brebis ou chèvre". Il faut faire être prudent et bien allez directement chez le producteur !

- Attention aussi aux médicaments, le lactose étant souvent utilisé comme excipient.

Les granules homéopathiques par exemple sont à bannir chez les bébés APLV très sensibles.

Elles contiennent 15% de lactose, qui lui peut être contaminé par des traces de PLV. (Il existe des versions liquides d'homéopathie à demander en pharmacie sans PLV)

- Attention à la Pilule (toutes contiennent du lactose, parlez en à votre gynécologue pour trouver un autre moyen de contraception)

- Attention aussi pour Les probiotiques (contient souvent lait, lactose)

- Bien vérifier toutes les notices de chaque médicament.

Attention au doliprane adulte 500 mg qui contient du lactose, le générique n'en contient pas en revanche.
L'antibiotique Orelox contient du lactose aussi.

Après c'est comme tout, il faut regarder les étiquettes, sans beurre, sans lait, sans caramel, sans chocolat au lait...

Chaque élément qui va dans la bouche de la mère allaitante et celle de bébé doit être contrôlé, aliment, comme médicament.

De même, quand vous aurez trouver un produit qui vous convient, vérifiez l'étiquette à chaque achat, les industriels pouvant être amenés à changer les compositions et/ ou d'atelier sans qu'une motion spéciale ne soit présente sur l'emballage.

Petit rappel : IMPORTANT A SAVOIR :

- Quelque soit l'allergène pour lequel vous ou votre enfant êtes en éviction, quand vous achetez un produit, s'il est fait mention sur l'emballage de " traces", alors il ne faut PAS l'acheter.

" traces de" = il y en a

Alors que :

" traces éventuelles" = " traces possibles" = "peut contenir" = "fabriqué dans un atelier qui utilise" = il n'y en a pas à moins d'un accident dans l'atelier, le risque de contamination par l'allergène est infime.

Sachant cela, à vous de décider si vous voulez consommer ou non les traces éventuelles/ possibles/ fabriqué dans un atelier qui utilise.

Ma fille est allergique aux protéines de lait de vache, chèvre, brebis et soja (elle fait les allergies croisées).
Donc je ne consomme pas de fromage de chèvre ou brebis, ni de soja depuis Février 2013.

Cependant je mange du veau et du bœuf.
A ce jour, je me permets des produits avec marqués "peut contenir des traces de lait ou de soja", mais pas ceux marqués "contient des traces".
Quand j'essaie un produit, je teste sur 2 ou 3 jours, si pas de réaction, je note le produit et je fais les courses en fonction.
J'ai réappris à cuisiner et finalement toute la famille en profite.

S'il est trop dur pour vous de ne plus avoir de produit laitier tel que le fromage :

Une fois qu'on a bien fait le régime à la lettre,  et qu'on a tenu ce régime pendant au moins 4 semaines, on peut passer à ce que j'appelle la phase 2, c'est à dire que l'on va essayer de réintroduire les E... ou le soja, la chèvre, la brebis, le boeuf ou le veau. Mais 1 aliment à la fois ! Et surtout, en douceur !

Si ça passe, alors à vous les yaourts de chèvre ou de soja. Le Tofu. Ou le fromage de brebis et de chèvre.

Sachez, pendant le régime d'éviction, que le calcium se trouve partout dans notre alimentation et n'est pas exclusif au lait de vache, bien au contraire.

Il faut savoir qu'il y a des aliments bien plus riche en calcium et bien mieux absorbé lors de la digestion par l'organisme que les produits laitiers.

"A titre d’exemple, alors qu’un verre de lait contient 300 mg de calcium, l’organisme n’en absorbe que 90 mg.
Notre organisme puise donc le calcium qui lui est nécessaire dans de nombreux autres aliments.
Autrement dit, les personnes qui ne consomment pas suffisamment de produits laitiers ont une raison supplémentaire de diversifier leur alimentation !"

Pour lire un article qui reprend les sources essentielles de calcium dans l'alimentation variée et diversifiée sur le blog, cliquez ici

L'essentiel à savoir :

Petite revue des aliments les plus riches en calcium :
Lait de vache : 113 mg / 100 g
Algue wakamé : 1300 mg / 100 g
Parmesan : 1.200 mg / 100 g
Sardines en boîte : 400 mg / 100 g
Tofu : 350 mg / 100 g
Lait de chèvre : 325 mg / 100 g
Persil : 250 mg / 100 g
Amandes : 250 mg / 100 g
Epinards : 168 mg / 100 g
Cresson : 210 mg / 100 g
Chèvre sec : 200 mg / 100 g
Farine de soja : 154 mg / 100 g
Chocolat : 105 mg / 100 g
Brocolis : 76 mg / 100 g
Haricots blancs cuits : 60 mg / 100 g
Viandes et poissons : 10 à 40 mg / 100 g
Figues sèches : 64 mg / 100 g
Haricots verts : 60 mg / 100 g
Orange : 52 mg / 100 g

Eaux
Hépar : 555 mg / l
Courmayeur : 553 mg / l
Contrex : 550 mg / l
Vittel
Badois

En pratique, buvez beaucoup d’eau.
Certaines eaux minérales sont très riches en calcium.

Ensuite, pensez à consommer régulièrement :
- Du poisson : sardines en boîte ou fraîches, du merlu, des anchois, du hareng, maquereau…
- Des féculents : comme des pois cassés, haricot rouge
- Des légumes : chou, persil, cresson, épinards, blettes, fenouil, brocolis, salsifis, choux rouge, artichauts
- Des fruit : orange, clémentine, kiwi, pomme, poire...
- Des fruits secs
- Des graines de sésame

Quels sont les apports nutritionnels recommandés en calcium ?
Enfants : 800 mg / jour
Adolescents : 1.200 mg / jour
Adultes : 800 mg à 1000 mg / jour
Seniors : 1.200 mg / jour
Femmes enceintes : 1.000 à 1.200 mg / jour

La vitamine D, l’alliée indispensable du calcium

Consommer du calcium n’est pas suffisant.

Il est aussi nécessaire d’apporter à l’organisme de la vitamine D, une vitamine qui contribue à la bonne absorption intestinale du calcium et à la minéralisation des os.

Une partie de celle-ci est fabriquée par l’organisme, au niveau de la peau lorsque nous nous exposons quotidiennement au soleil.

Une autre partie est apportée par l’alimentation : jaune d’œuf, beurre, saumon, huile de poisson…  

Attention, l’alcool, le tabac, le sel et l’excès de protéines animales ont un effet négatif sur la vitamine D etréduisent ainsi l’absorption du calcium.

On retiendra qu’à défaut de lait et de produits laitiers, une alimentation très variée s’impose pour avoir son quota de calcium.

Le calcium est un pré-requis pour notre squelette, mais l’activité physique, à tout âge, est aussi indispensable pour maintenir nos os en bonne santé et les renforcer.

------------------------------------

N'hésitez pas à venir nous retrouver sur le groupe Facebook

Allergies et Intolérances Alimentaires.

Pour cela cliquez sur le logo facebook Rejoins-nous et répondez aux questions qui vous sont posées après avoir cliqué sur "rejoindre"

Nous sommes plus de 3000 dans cette communauté où l'entraide est de rigueur.

Vous trouvez des recettes, partage de bon plans, des photos d'aliments ou de produits "sans".

rejoignez nous

-----------------------------------

Mise à jour le 14/11/2017
Vir Ginie et Élodie (les admins)

Posté par allergie et rgo à 20:34 - - Commentaires [64] - Permalien [#]
Tags :

La Leche League (LLL)

La Leche League est une association pour le soutien à l'allaitement maternel

La Leche League France est une association loi 1901 reconnue d'intérêt général.
Sous ce nom à consonnance étrangère (Leche se prononce létché et signifie le lait en espagnol, et League se prononce ligue, littéralement la Ligue du lait), il y a une association bien française.

Le site : LLL France


Elle existe en France depuis 1979, et connaît depuis sa création un développement continu :

- 359 animatrices fin 2012, 140 stagiaires en formation,
- une présence dans toutes les régions françaises avec près de 190 antennes locales réparties sur tout le territoire.

LLL France est reconnue d’intérêt général depuis 2000.
Cela signifie que les dons dont le montant est supérieur à 15 € donnent droit à une déduction fiscale.

Les revenus de l'association sont ceux des cotisations, des dons, des bénéfices des ventes de leurs produits et, éventuellement, de subventions locales pour des projets bien précis d'aide aux mères.

LLL France est co-fondatrice de la CoFAM (Coordination Française pour l'Allaitement Maternel) et membre du comité d’attribution du label « Hôpital Ami des Bébés ».

Ses groupes participent à l’organisation de la Semaine Mondiale de l'Allaitement Maternel.
La Leche League France propose également des formations aux professionnels de santé : AM-F (Allaitement Maternel-Formation), et organise des conférences internationales comme la JIA (Journée Internationale de l'Allaitement).

Des publications françaises sur l’allaitement ont vu le jour : "les Dossiers de l’Allaitement", et bien sûr "Allaiter aujourd’hui".

LLL France est membre de l’International Baby-Food Action Network (IBFAN), réseau international des groupes d'action pour l'alimentation infantile qui, partout dans le monde, œuvrent pour diminuer la mortalité et la morbidité infantiles.

LLL France est également représentée à la World Alliance for Breastfeeding Action (WABA).

Des animatrices de LLL France ont fait partie du groupe de travail de l'ANAES (Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé) qui a publié en mai 2002 un rapport et des recommandations pour la pratique de l'allaitement maternel : "Mise en œuvre et poursuite de l'allaitement dans les 6 premiers mois de vie de l'enfant".

LLL France continue de collaborer avec l'HAS (qui a remplacé l'ANAES) au côté d'autres associations et professionnels de santé pour tous les projets autour de l'allaitement, notamment dans le cadre du PNNS (Plan National Nutrition Santé).
Selon le sondage réalisé par l’Institut des mamans à la demande de LLL France, plus d’une mère sur deux connaît La Leche League France. 3 femmes sur 4 ayant contacté l’association considèrent que LLL France apporte « une aide précieuse pour réussir à allaiter ».

Leurs valeurs   

Nombreuses sont les façons d’allaiter et d'apprivoiser cette nouvelle relation qui débute avec l'arrivée d'un nouvel enfant. Chaleureuse, généreuse, intime et universelle à la fois…, difficile parfois.

Nous apprenons un peu plus de chaque allaitement. Chaque bébé est différent, et pourtant, nous sommes souvent confrontées aux mêmes interrogations, aux mêmes doutes, et à nos propres certitudes.

Respecter et accompagner tous les allaitements sans les juger, donner confiance et transmettre des informations adaptées à chaque situation : pour y parvenir, la leache league a rassemblé en 10 concepts ce qui lui semble le plus représentatif des comportements ou des attitudes à encourager.

Ils résument la philosophie de base de LLLI, telle que décrite dans L’Art de l'Allaitement Maternel (ils ont été révisés en février 1998) :


- Le maternage par l'allaitement est le moyen le plus naturel et le plus efficace pour comprendre et satisfaire les besoins du bébé.
- La mère et son bébé ont besoin d'être ensemble tôt et souvent afin d'établir des liens affectifs satisfaisants et une sécrétion lactée adéquate.
- Pendant ses premières années, le bébé a un besoin intense de la présence de sa mère. Celui-ci est aussi fondamental que son besoin de nourriture.
- Le lait maternel est l'aliment par excellence du nourrisson.
- Pour le bébé né à terme et en bonne santé, le lait maternel est la seule nourriture nécessaire jusqu'à ce qu'il manifeste, par certains signes, le besoin d'aliments solides, en général vers le milieu de sa première année.
- Idéalement, la relation d'allaitement se poursuivra jusqu'à ce que le bébé n'en ait plus besoin.
-La participation consciente et active de la mère pendant son accouchement favorise un bon démarrage de l'allaitement, en consolidant le couple mère-enfant.
- Le soutien affectueux, la présence et l’aide du père du bébé favorisent l’allaitement et le lien  mère-enfant. La relation unique que le père construit avec son bébé est un élément important du développement de l’enfant, et ceci dès les premiers jours.
- Une bonne alimentation signifie un régime varié et bien équilibré, composé d'aliments servis dans un état aussi proche que possible de leur état naturel.
 - Dès la petite enfance, les enfants ont besoin d'être guidés avec amour, ce qui implique la compréhension de leurs capacités et de leur sensibilité propre.

Leur objectif :

LLL a pour objectif d'aider toutes les mères qui le souhaitent à mener à bien leur projet d'allaitement, quel qu'il soit, grâce aux informations et au soutien qu'elle offre par le biais de ses réunions, de son soutien téléphonique et de ses publications. LLL s'engage à soutenir l'allaitement maternel, et le maternage par l'allaitement, composantes essentielles pour le développement du lien mère-enfant.

 


Nous partageons les valeurs de La Leache League en tant que femmes et en tant que mamans. Nous nous ne donnons pas le droit de juger une maman qui allaite ou pas, longtemps ou pas. Ils nous a semblé important et nécessaire de parler de La Leache League dans un blog qui traitera, entre autres sujets, de l'allaitement.

Ici, vous trouverez soutien et conseils que vous allaitiez ou non.

 

 

 

 

Posté par allergie et rgo à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]